Conférence Le jardin au naturel et bio contrôle du 22-02-2024
|

Le jardin au naturel et le bio contrôle

Ce jeudi 22 février 2024, près de 40 participants se sont réunis au Muséum d’histoire naturelle de Bourges, afin d’assister à la conférence de la SHC animée par M. Patrick Lescot.

La pratique du jardinage sans pesticides : un nouveau défi

Conférence Le jardin au naturel et bio contrôle du 22 février 2024

M. Lescot a débuté sa présentation en mentionnant l’impact du Grenelle de l’Environnement de 2007 et des divers plans Écophyto1 qui ont engendré une diminution considérable de l’utilisation des pesticides en France.

Au 1 janvier 2019, un tournant important intervient alors avec la mise en place de loi LABBÉ2 visant à en interdire l’accès pour le monde non agricole et celui des particuliers.

Depuis les années 1990, où 120 000 tonnes de pesticides étaient utilisées, on observe une nette amélioration avec seulement 45000 tonnes employées en 2021 (hors produits biocontrôle).
Beaucoup d’efforts accomplis qui profitent ainsi à la santé publique et à la biodiversité.

.

  1. Le plan Écophyto vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) en France tout en maintenant une agriculture moins dépendante aux pesticides. ↩︎
  2. La loi dite « LABBÉ » du 6 février 2014 encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble du territoire national et, depuis le 1ᵉʳ janvier 2017, elle interdit aux collectivités l’usage des pesticides chimiques de synthèse pour l’entretien des espaces verts et de la voirie. ↩︎

Le monde du jardin : 17 millions de jardiniers en France

Une récente étude met en lumière que le jardinier typique est :

  • Agé de plus de 65 ans
  • Jardine depuis plus de 10 ans,
  • Cultive dans un jardin privé,
  • Approuve généralement ces restrictions concernant l’usage des pesticides.

M. Lescot a attiré l’attention sur le fait que le « Roundup » actuellement disponible à la vente ne contient pas de glyphosate, mais de l’acide pélargonique, et que la fraise est la culture la plus susceptible d’être affectée par l’accumulation de pesticides. Quelles surprises !

Pour un jardin au naturel : la solution du bio contrôle

Dans le but d’encourager le jardinage respectueux de l’environnement, M. Lescot a partagé ses connaissances sur le biocontrôle. il a mis en avant l’observation, l’écoute et l’interprétation de la nature environnante pour en tirer les bienfaits. Parmi les solutions proposées, citons :

  • Macro-organismes,
  • micro-organismes,
  • Champignons,
  • bactéries,
  • nématodes,
  • Phéromones,
  • produits naturels, …

Grâce à des illustrations captivantes et des explications détaillées, il a notamment expliqué le rôle des coccinelles et des chrysopes, ainsi que l’utilisation du purin d’ortie en tant que désherbant lorsqu’il est concentré.

Un grand merci pour cette soirée très instructive. Elle s’est clôturée par plusieurs questions posées par le public, auxquelles M. Lescot a répondu avec expertise et simplicité, satisfaisant ainsi l’auditoire.

Le visuel de la présentation est disponible dans l’Espace Adhérent

A lire également